Votre métier

Votre métier

Notre Guide

Des conseillers experts au service de la rénovation énergétique.

Comment devenir un professionnel RGE ?

Un processus rigoureux, une démarche valorisée.

Un processus rigoureux, une démarche valorisée.

En tant que professionnel, obtenir la mention RGE est le fruit d’un certain nombre de démarches de qualification et de certification. Suivi d’une formation, passage d’un examen, dépôt d’un dossier de qualification complet, contrôles de réalisation sur site... voilà les différentes étapes à respecter.

Comment devenir un pro RGE ? Le détail dans la suite de ce guide.

Devenir un professionnel RGE : Mode d'emploi

La labellisation RGE est une démarche volontaire, qui débute avec le suivi d’une formation. Au moins un de vos employés/collaborateurs doit suivre cette formation pour permettre à l’entreprise d’obtenir la labellisation RGE. Cette personne devra attester de ses compétences et/ou de ses diplômes professionnels et sera désignée comme le référent technique de l’entreprise.

Le contenu de la formation RGE diffère selon les travaux concernés. En revanche, les grandes lignes restent les mêmes. En présentiel et/ou à distance, vous êtes d’abord formé aux grands enjeux de la rénovation énergétique en bâtiment individuel et/ou collectif mais également au contexte réglementaire, aux technologies et solutions innovantes. A l’aide de cas pratiques, vous apprenez à bâtir un plan de rénovation énergétique en fonction des spécificités du bâtiment, à analyser, conseiller et mesurer les résultats du chantier.

Il existe un très grand nombre de formations RGE, chacune portant sur une typologie de travaux particulière : Qualisol “Chauffe-eau solaire individuel”, FEEBAT “Responsable Technique en Rénovation Energétique” dans le domaine du chauffage, de l’isolation... Consultez la liste des formations FEEBAT et Qualit’EnR pour déterminer la plus cohérente avec votre corps de métier. Ces formations sont ouvertes aux artisans, chefs d’entreprise, architectes et maîtres d’œuvre.

L’examen de passage RGE

À l’issue de la formation, vous passerez un examen dans le centre de votre choix. Cette évaluation sous forme de QCM prend environ 2 heures. En cas de réussite (+80 % de bonnes réponses), vous recevez un certificat de formation. Ce document sera à joindre à votre dossier de labellisation.

Se former pour devenir professionnel RGE...

Le récap en vidéo, par Aurélie, chargée de conformité chez Maxeem.

Devenir pro RGE en 2021 : Quelques nouveautés

En août 2020 puis janvier 2021, le label RGE a évolué. Ainsi, là où 12 postes de travaux étaient représentés, il en existe désormais 19, donc 6 critiques. La qualification aux travaux critiques est similaire à celle des autres travaux. Les contrôles de réalisation sont en revanche beaucoup plus nombreux. Il vous faudra aussi déclarer plus de références de chantiers lors du dépôt de votre dossier de qualification.

Quel est le coût de la qualification RGE ?

Le coût d’une qualification RGE n’est pas à prendre à la légère. Il comprend les frais d’instruction du dossier, les frais de formation, les frais de maintien de la qualification et les frais d’audit RGE. Comptez entre 800 et 1 500 € HT pour 4 ans, en fonction de la taille de votre entreprise.

N’oubliez pas : vous pouvez faire financer tout ou une partie de votre formation/qualification grâce à Pôle Emploi, au FAF (Fonds d’Assurance Formation, pour les travailleurs indépendants) et de l’OPCA.

Et après ? Conserver et renouveler votre mention RGE

Chaque année, il faudra maintenir à jour votre qualification RGE. Le suivi annuel consiste à actualiser vos informations d’entreprise et vos références de chantiers, notamment.

Avant la 4ème année d’anniversaire de votre labellisation, vous devrez également procéder au renouvellement de votre qualification. Pour renouveler votre qualification RGE, vous devrez déposer un nouveau dossier prérempli, vous soumettre à un contrôle de réalisation et payer les frais d’instruction. La commission d’experts décidera là encore de renouveler ou de suspendre votre qualification.

Mais pourquoi se certifier RGE ?

Le processus de labellisation est long et parfois coûteux. Finalement, pourquoi se certifier RGE ? Les avantages sont nombreux. Vous :

  • Gagnez en compétitivité. À ce jour, le principe d’éco-conditionnalité implique que seuls les professionnels RGE sont à même de permettre le financement d’un chantier de rénovation énergétique. L’offre en professionnels RGE n’est pas tant développée (environ 63 000 professionnels seulement en France). Pourtant, le besoin ne cesse de croître chez les particuliers ! En vous labellisant, vous avez donc la possibilité de tirer votre épingle du jeu et de gagner en compétitivité.

  • Développez votre chiffre d’affaires. Plus de chantiers, c’est plus de bénéfices financiers.

  • Suscitez plus facilement la reconnaissance et la confiance de vos clients. Pour tous, la mention RGE est synonyme d’efficacité et de sécurité. Communiquer sur votre qualification RGE vous permet d’affirmer votre position d’expert auprès de potentiels clients.

  • Financez le chantier de vos clients. En faisant la demande de prime au nom de votre client, vous lui épargnez les étapes de paperasse administrative et pouvez potentiellement générer des profits sur chaque demande de prime, en vous tournant par exemple vers Maxeem.

La labellisation RGE est-elle obligatoire ? La réponse est non. Toutefois, les avantages que nous avons cités devraient achever de vous convaincre, si ce n’est pas déjà le cas.

N’oubliez pas qu’il existe également un certain nombre de qualifications complémentaires au RGE dans tous les domaines, que vous soyez artisan, architecte ou encore maître d’œuvre.

Réalisez vos chantiers de rénovation énergétique en bien mieux

Maxeem vous accompagne dans la captation de nouveaux clients et la gestion de vos dossiers de prime.

Réalisez vos chantiers de rénovation énergétique en bien mieux